Tutoriel d'une introduction au métier d'architecte fonctionnel


Image non disponible

Les nouvelles technologies d'information et de communication (NTIC) ont révolutionné le paysage de l'entreprise. Au début des années 2000, l'informatique avait pour rôle de faciliter le travail : il stocke des données, permet de les partager afin d'éviter les ressaisies ou toute autre tâche répétitive. Au cours de la dernière décennie, l'émergence des systèmes d'information a fait passer l'outil informatique aux stades de référent et d'opérationnel.

Ce nouveau statut requiert un niveau de qualité supérieur, d'autant plus que la quantité d'informations traitées croît de manière exponentielle. On va alors chercher à améliorer les performances du SI sur les axes de la qualité, de la cohérence et du respect des exigences.

Pour assurer cette fonction, un nouvel acteur est apparu dans l'environnement des systèmes d'information : l'architecte fonctionnel.

Pour réagir au contenu de cet article, un espace de dialogue vous est proposé sur le forum Commentez Donner une note à l'article (5).

Article lu   fois.

Les deux auteurs

Profil ProSite personnel

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

I. Les différents types d'architectes

I-A. Architecte fonctionnel

L'architecte fonctionnel est proche de la maîtrise d'ouvrage, toutefois il appartient à la DSI.

Il connaît bien le métier et la stratégie de l'entreprise, ce qui le met dans une position idéale pour mettre en relation les besoins fonctionnels de l'entreprise et les technologies.

Au plus proche des utilisateurs, son analyse du besoin et sa vision d'anticipation doivent lui permettre de proposer une solution qui reste à tout moment évolutive.

Sa maîtrise des processus de l'entreprise lui permet d'identifier tous les impacts d'un projet et de prendre les dispositions nécessaires pour les prévenir, en ayant toujours pour objectif de diriger le SI vers une architecture « cible ».

La capacité relationnelle de l'urbaniste est la compétence primordiale. Ensuite, il doit faire preuve de pédagogie pour diffuser et expliquer le plan d'urbanisme du système.

I-B. Architecte applicatif

L'architecte applicatif a pour tâche la conception interapplicative d'un SI. C'est par exemple lui qui traite les données échangées entre les applications, notamment les protocoles d'échange, mais il s'intéresse aussi au contenu échangé.

I-C. Architecte réseau

L'architecte réseau est le garant du transport de l'information qui se mesure en termes de volume, de disponibilité et de qualité.

Les compétences dans lesquelles l'architecte réseau excelle sont donc TCP/IP, Token Ring, Frame Relay, X25, le DNS, BGP, DHCP, SMTP, les routeurs et les firewalls.

I-D. Architecte logiciel

L'architecte logiciel est un acteur majeur dans le monde du développement. Il est le responsable de la communication entre les différentes couches de l'application.

L'architecte logiciel maîtrise les langages objets, la modélisation, UML, les serveurs d'applications et composants, les architectures logicielles distribuées et l'utilisation des middlewares.

II. La place de l'architecte fonctionnel dans la hiérarchie « projet »

Image non disponible

L'architecte fonctionnel intervient en tant que pivot entre le métier et la DSI.

Il recueille le besoin exprimé par la MOA. Si le projet met en jeu plusieurs MOA, la synthèse de tous les besoins peut être effectuée par un AMOA ou par l'architecte lui-même.

L'expression de besoin doit être formalisée, elle définit le périmètre du projet qui servira de base à la conception transverse.

Après analyse du besoin, l'architecte identifie le périmètre applicatif impacté par le projet. En sollicitant les différents acteurs applicatifs, l'architecte définit la solution technique qui sera mise en place.

Pour la rendre réalisable, il décline cette solution en une spécification d'architecture globale qui servira de contrat d'échange entre les différentes équipes applicatives.

III. Les responsabilités/rôles/attributions

  • Recueillir et étudier les besoins du client.
  • Analyser/cartographier l'existant.
  • Concevoir ou appliquer l'architecture cible de l'entreprise.
  • Définir ou comprendre la stratégie de l'entreprise.
  • Assurer l'optimisation des processus.
  • Être l'interface entre les différentes directions métier de l'entreprise.

IV. Les différentes contraintes

  • Rendre le service demandé par le métier.
  • Assurer la cohérence des données.
  • Assurer la qualité de service.
  • Assurer l'opérabilité.
  • Assurer l'exploitation.

V. Témoignage

France CHARBEL SACRE, responsable architecture, AXA Group Solutions

Le métier d'architecte est un métier d'expert, de multispécialiste. Sa mission peut évoquer, dans un autre registre, celle de l'urbanisation d'une ville, de sa construction. Sur un SI, tout peut être fonctionnel, mais la structure elle-même peut être mauvaise malgré tout. C'est pourquoi, l'objectif principal de l'architecte est d'avoir une vision globale sur le système d'information. Son rôle est de s'assurer de sa cohérence totale, de sa fonctionnalité et de sa structure. Il faut que la construction du SI soit optimisée pour que les applications puissent s'interfacer entre elles, tout en tenant compte des contraintes techniques.

L'architecte SI doit ainsi s'assurer que les données clients sont pertinentes et fiables pour que l'entreprise puisse les exploiter sereinement. En charge du design des infrastructures techniques et des applications hébergées, il doit savoir maîtriser les coûts et les technologies. Il n'y a pas vraiment de formation d'architecte. On ne devient généralement architecte qu'après avoir acquis de l'expérience dans les autres métiers des SI tels que développeur informatique ou chef de projet.

VI. Pour aller plus loin

VII. Remerciements

L'équipe Java de Developpez.com tient à remercier Maxime Planquart et la société Soat pour la mise à disposition de cet article aux membres de Developpez.com.

Nous tenons à remercier également milkoseck pour sa relecture attentive de cet article et Mickaël Baron pour la mise au gabarit.

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Copyright © 2014 SOAT. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.